Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Correspondances tailles chaussures

Publié le

Publié dans Infos Pratiques

Partager cet article

Repost0

La Marche Nordique

Publié le

http://www.marche-nordique.be/nfc_%20logos/nordic_walker.gif


L’origine de la Marche Nordique

 

La marche nordique s’est développée dans les pays scandinaves au début des années 1970.

A l’origine, ce sont les skieurs de fond qui pratiquaient, l’été, la marche nordique. Ils l’appelaient le « ski marche ».

En 1997, naît la volonté de la fédération finlandaise de ski – loisirs et de randonnée de proposer au grand public ce que les compétiteurs de ski Nordic ont toujours fait pour maintenir leur niveau d’entraînement pendant l’été. Le succès a été rapide. Au bout d’un an, on comptait déjà des centaines de milliers de pratiquants.

En 2010 plus de 8 millions d'européens  ont fait de la la marche nordique leur nouveau « jogging » régulier.

Son apparition en France date seulement de l'année 2000 avec la création de la Fédération française de Nordic Walking (FFNW) de 90 000 à 120 000 ratiquants  d'après les dernières estimations (2010)


Qu’est ce que la marche nordique ?

 

La marche nordique est une conception de la marche beaucoup plus active.
Le principe est  simple : Il s’agit d’accentuer le mouvement naturel de balancier des bras pendant la marche, et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin. Toute la partie supérieure du corps entre en action pendant la marche, et pas seulement les membres inférieurs.
En marche nordique, la dépense d’énergie est accrue, le corps fournit plus d’efforts qu’à la marche traditionnelle, le rythme de la marche est plus rapide et en même temps l’on se sent moins fatigué à la fin ! Comme la technicque des mouvements est relativement simple, le plaisir de la pratique est présent dés le début, sans phase d’apprentissage longue et fastidieuse.

 

 

Qui peut pratiquer la Marche Nordique ?

 

Par sa facilité, la marche nordique s’adresse à tout le monde quels que soient l’âge ou la condition physique. Des ados aux retraités en passant par les sportifs confirmés, la marche nordique est ouverte à tous ce qui en fait  une discipline très conviviale et familiale.

 

 

La séance  Marche Nordique

 

La marche nordique se pratique sur des terrains variés, pendant environ deux heures (temps idéal d’une sortie).


La séance débute par un échauffement musculaire et articulaire, par une mise en route progressive de la circulation sanguine et se termine par des étirements de récupération.

 

Les bienfaits de la Marche Nordique

 

La marche nordique, permet de marcher plus vite, plus loin et plus longtemps avec une récupération plus rapide. D’où ses effets bénéfiques pour l’organisme.

La marche nordique stimule la circulation sanguine en favorise l’élimination des toxines, elle permet d’amincir la silhouette, elle stimule l’activation cardio-vasculaire et fait travailler tous les muscles du corps… Pour les seniors, elle contribue notamment à "lauto-grandissement", en aidant au redressement du dos. Il existe bien entendu des contre-indications, notamment dans les cas de mauvais état de la hanche, d’arthrite ou de gros rhumatismes.


La marche nordique peut être pratiquée par tous les temps et dans presque tous les environnements. Aussi bien sur le sable, dans un peu d'eau, qu’en forêt et, surtout à votre rythme. Il est conseillé cependant de pratiquer le moins possible sur le bitume, peu recommandé pour les articulations.


La marche nordique est une activité naturelle qui permet de faire travailler 90% de la masse musculaire, sans contrainte pour les articulations, grâce aux bâtons qui allègent le poids du corps lors de la marche.


Les conseils et la présence d’un moniteur agréé sont  indispensables pour acquérir les bons gestes techniques  afin de  prendre du plaisir à marcher tout en améliorant sa santé.


 

Publié dans La Marche Nordique

Partager cet article

Repost0

Choix des chaussures

Publié le

Comment choisir des chaussures de marche nordique ?


La pratique de la marche nordique, par rapport à d’autres disciplines telles que la course à pied ou la randonnée entraine des contraintes particulières sur les pieds et mieux vaut connaitre ces contraintes pour choisir au mieux votre future paire de chaussures.


 1 – Tenue du talon


La tenue du talon est très importante car les grandes enjambées entrainées par la marche nordique vont favoriser le décollement du talon.

Si votre talon n’est pas bien maintenu, votre pied va bouger et vous aller perdre en confort et risquez d’avoir des frottements, ampoules…


2 – Chaussure légère


Cela peut paraitre logique, mais pas pour tout le monde. Bien que la marche nordique soit une discipline de marche, le comportement du pied sera plus proche de celui qui pratique le trail que celui qui pratique la randonnée.

Avec une chaussure légère et souple, vous gagnerez en confort sur vos sorties en marches nordiques. Inutile de se charger inutilement, autant profiter au maximum du terrain !


3 – Une bonne accroche


Choisissez une paire de chaussures qui possède de bons crampons et une bonne accroche en tout terrain.

La semelle sera déterminante sur les terrains glissants : boues, herbe mouillée, dalles rocheuses…

De même une semelle ayant un bon maintient vous permettra d’être à l’aise dans les terrains techniques et protègera mieux vos pieds.


4 – Une bonne tenue


Votre pied va bouger. Optez donc pour une chaussure ayant un bon maintien, ainsi que de bonnes protections du pied.

N’hésitez pas à prendre une demie pointure de plus pour être à l’aise dans toutes les situations (montée, descente, dévers…)


5 – Membrane


Vous trouverez sur le marché des chaussures avec différentes membranes, de la plus légère et respirante à la plus imperméable. Dans tous les cas adaptez votre paire de chaussures aux conditions climatiques.

Préférez une membrane imperméable en hiver pour protéger vos pieds du froid et de l’himidité, mais utilisez des chaussures respirantes l’été pour ne pas trop transpirer et être à l’aise.

 

 

Ci-après le lien pour des chaussures recommandées par les  plus "gros sites" de marche nordique.

 

 

lien

 


Publié dans La Marche Nordique

Partager cet article

Repost0

Courriel (Email) "envoi" ou "re- transmettre".

Publié le

Quelques conseils de base pour éviter la propagation des Virus.

Comment « nettoyer » un Courriel (Email) avant d’y répondre, ou de le re-transmettre. 


Lisez attentivement cette brève procédure, même si vous êtes persuadés d’avoir, et de pratiquer la bonne méthode, pour envoyer des messages par Internet.

Savez-vous comment re-transmettre un message que l’on vous a envoyé :

50 % d’entre nous le savent, mais les autres 50 % L’IGNORENT

Vous demandez-vous pourquoi vous avez des « VIRUS » ou des « SPAMS » ?

Chaque fois que vous re-transmettez un message, vous véhiculez des informations sur les personnes qui ont eu le message avant vous : leurs Noms ou Surnoms, mais surtout leur adresse courriel. Comme bien souvent le message est retransmis à d’autres, la liste des noms et adresses grossit, grossit, et fait boule de neige. Lorsqu’un virus pénètre dans cette liste, elle atteindra tous ceux qui la composent, y compris vous-même. Il faut savoir que les virus peuvent s’incruster dans nos messages entre leur départ et leur arrivée.

Certains « récupèrent » ces adresses pour les revendre, ou ils vous envoient un courriel pour vous faire visiter leur site, gagnent 5 cent d’Euro par visite, mais vous, vous êtes piégés !

COMMENT ARRETER CELA ?

Tout simplement par quelques précautions élémentaires :

1°) Lorsque vous faites suivre un message, après avoir fait un clic gauche dans la case « Transmettre », c’est là que vous devez faire disparaître tous les Noms et les Adresses Email des personnes qui ont déjà reçu le message. Vous les « noircissez ou surlignez» et les supprimez avec la touche « Suppr », ou si vous préférez, effacez lettre par lettre, en reculant progressivement. Toutes les manières sont bonnes, mais il est IMPERATIF de faire disparaître les noms et adresses de tout autre personne que vous, et celui à qui vous envoyez le message.

Seul le texte ou bien le « Lien » à re-transmettre doit figurer sur la page.

Vous pouvez y ajouter votre propre texte, par ex. : Bonne Journée, et votre Signature, mais encore une fois il est essentiel de faire disparaître tous les noms et adresses courriel des personnes qui apparaissaient précédemment sur cet email. 

2°) Lorsque vous faites un envoi groupé de Mails à plusieurs personnes, vous pouvez constituer un « groupe » dans votre carnet, mais surtout, ne positionnez pas vos adresses dans la case « A » ou « Cc »,

prenez plutôt l’habitude d’employer la case « Cci » (Copie Carbonne Invisible).

De cette manière, seule la personne à qui vous écrivez verra son Nom et son Adresse, mais pas celles des autres. Personne ne pourra relever ces adresses. Il est évident que si vous désirez que les destinataires soient tous au courant des personnes à qui vous adressez ce message, n’utilisez pas cette disposition, mais soyez conscient qu’elle comporte un risque…

3°) Dans la ligne « Sujet », enlevez toutes abréviations telles que « FW » ou « Réf » ou « Rép » ou autres, mais par contre, vous pouvez renommer le sujet si vous le désirez.

4°) Avez-vous déjà reçu un Mail sous forme de pétition ?  Il y a une liste de noms, et l’on vous demande d’y ajouter le votre en dernier et de re-transmettre ce message à 10 ou 15 personnes de votre carnet d’adresses. Ce Mail pourra être re-transmis et re-re-transmis à l’infini, et réunir ainsi des centaines de Noms et d’Adresses courriel.

En fait cette pétition vaut quelques Dollars ou quelques Euros pour un professionnel des « SPAMS » à cause des Noms et Adresses Email « VERITABLES » qui la composent.

5°) Le message le plus détestable est celui qui vous demande d’envoyer votre courriel à 5, 10, ou 15 personnes, et que si vous le faites, il vous arrivera un bienfait quelconque, ou alors, que vous verrez apparaître quelque chose sur votre écran, ou bien encore que vous recevrez carrément une caisse de champagne… Soyez certain que rien de cela n’arrivera….
Ce genre de Mails revient régulièrement chaque année…    Une seule attitude à avoir :

Destruction immédiate sans compromis.

6°) Avant d’envisager de faire suivre un message d’alerte sur un quelconque Virus, une  recherche de personne, ou la propagation d’une histoire à dormir debout, il y a un site Internet en France à compulser impérativement :
 
http://www.hoaxbuster.com/

Ce site répertorie, analyse et informe sur la véracité du contenu de ces messages :
 
VRAI ou FAUX !

S’ils sont réels, vous pouvez les faire suivre si vous le désirez, mais avec les précautions élémentaires énumérées au début de ce texte.

Ne re-transmettez pas de fausses alertes…  Vérifiez !


7°) Attention aux pièces jointes que vous envoyez, celles dont la référence de fichier se terminent par : « .exe », sont les plus vulnérables et souvent détruites d’office par un bon nombre d’antivirus. Si vous êtes certains de leur « bonne santé » et que vous vouliez impérativement les faire parvenir à quelqu’un, prenez la précaution de « Zipper » (logiciel de compression en *.*.zip) votre dossier, qui voyagera ainsi en toute sécurité…

 

 

Publié dans Informatique

Partager cet article

Repost0

News News News

Publié le par à batons rompus

Si vous voulez en savoir un peu plus sur l'envoi ou la retransmission de couriels (Emails) allez consulter la méthode dans le module : "Comment ça marche"

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Changer d' icône dans Windows

Publié le

Pour changer une icône dans Windows

 

  • Cliquer sur  l’icône avec le bouton droit de la souris
  • Propriétés
  • Onglet Personnaliser
  • Bouton Changer d'icône


Par défaut c'est toujours le fichier shell32.dll (306 icônes) qui se trouve dans le dossier : C:\ Windows \ system32

Cliquer sur parcourir et rechercher un fichier dll parmi ceux indiqués ci-dessous.

accessibilitycpl.dll                   (24 icônes)

compstui.dll                           (101 icônes)
ieframe.dll                             (112 icônes)

imageres.dll                          (219 icônes)
ipsmsnap.dll                          (20 icônes)
mmcdnmgr.dll                       (129 icônes)

moricons.dll                          (113 icônes)

msctf.dll                                (27 icônes)

netcenter.dll                          (20 icônes)
netshell.dll                            (164 icônes)
networkexplorer.dll                (23 icônes)
pifmgr.dll                               (38 icônes)
pnidui.dll                               (59 icônes)
rasgcw.dll                              (28 icônes)
setupapi.dll                           (47 icônes)
stobjet.dll                              (28 icônes 
synccenter.dll                        (50 icônes)
taskmgr.exe                          (17 icônes)
wmploc.dll                             (208 icônes)
wpdshext.dll                          (31 icônes)

 

Pour celui d'un programme voir son exécutable (exe) et ses dll 

 

 

 

Publié dans Informatique

Partager cet article

Repost0

Comment identifier une attaque cérébrale

Publié le par à batons rompus


Un médecin a dit que s’il pouvait soigner une personne victime d’une attaque cérébrale dans un laps de temps de 3 heures, il pouvait renverser totalement les dommages....totalement !

Il a dit qu’il est assez difficile de reconnaitre une attaque cérébrale, de la diagnostiquer et d’
emmener le patient à l’hôpital dans un délai de 3 heures.


Quelquefois les symptômes d’une attaque cérébrale sont difficiles à identifier.


Malheureusement, le manque de vigilance est synonyme de désastre dans certains cas.


La victime d’une telle attaque peut souffrir de sévères dommages au cerveau si les personnes autour d’elle n’arrivent pas à identifier ces symptômes.


RECONNAITRE UNE ATTAQUE CÉRÉBRALE :
 
Voici les trois premières lettres du mot anglais
STROKE (qui veut dire attaque).  S  T  R

 
Sachez retenir ces trois étapes :


Maintenant, les médecins disent qu’un spectateur peut reconnaître une attaque cérébrale en posant trois questions très simples :


S (smile) demandez à la personne de sourire.


T (Talk) demandez à la personne de parler, de dire une phrase simple, avec cohérence. (Ex : il fait beau aujourd’hui)


R (raise both arms) demandez lui de lever les deux bras.


Si la personne a des difficultés à exécuter l’une ou l’autre de ces tâches, appelez immédiatement le 15 ou le 112 et décrivez précisément les symptômes à la personne qui est au bout de la ligne.

Important :


Un autre “signe” pour déceler une attaque cérébrale a été découvert demandez à la personne de tirer la langue.


Car si la langue est croche ou si elle va plus d’un côté que de l’autre, c’est aussi une indication d’une attaque cérébrale.

 

 


Publié dans Prévention

Partager cet article

Repost0