Boire de l'eau quand je bouge

Publié le

Important : boire de l'eau quand je bouge !

Elément essentiel d'une bonne hydratation et garante de nos performances physiques, l'eau est à la base de notre vitalité.

Besoin en eau et sport :

On oublie que  nous sommes constitués à plus de 60 % d’eau ! Pourtant, "même sous un climat tempéré comme le nôtre, un adulte sédentaire a besoin de consommer 1,5 litre d'eau par jour." Ce qui signifie que :

on boit encore plus si on bouge !

Il est importance de respecter nos besoins en hydratation dans le cadre d'une activité physique. Les raisons sont multiples : pendant l'effort, l'organisme chauffe et perd de l'eau pour se refroidir, ainsi que du sodium.

Par ailleurs, l'eau est nécessaire pour utiliser les glucides, ce précieux carburant de l'activité physique. Rappelons que l'aliment du muscle est le glycogène qui est nécessaire pour stocker l'eau. Autant dire qu'une mauvaise hydratation peut vraiment affecter vos performances.

Hydratation et sport : Prévenir les risques

Attention à la déshydratation !

Pratiquer un sport alors qu'on est en dessous de son seuil d'hydratation, comporte des risques. Ainsi, l'organisme est obligé de fournir davantage d'efforts. C'est physiologique : le volume d'eau contenu dans le plasma sanguin diminue et le sang devient plus épais. Résultat, la circulation sanguine dans les petits capillaires devient plus difficile, le taux d'oxygène et de nutriments qui alimente le muscle diminue, et la capacité de notre organisme à éliminer les toxines, baisse également.

Dans ces conditions, les performances ne peuvent que chuter. Retenez qu'une perte de 1 % de votre poids en eau implique une baisse de 10 % de vos capacités physiques. L'eau servant de lubrifiant aux tendons, des tendinites peuvent apparaître.

L'hydratation du sportif contribue à refroidir son corps lors de l'entraînement. Si cette hydratation est déficiente, le coup de chaleur guette surtout l'été, où la température extérieure augmente, nécessitant plus encore que d'autres saisons, de boire suffisamment.

Hydratation et sport : Quand boire ?

Ce n'est pas bien compliqué, vous devez boire avant, pendant et après l'effort ! La première consigne consiste à démarrer déjà bien hydraté. Pendant l'effort, n'attendez pas d'avoir soif, il est déjà trop tard. "C'est un signe trop tardif",

Anticipez ! Buvez régulièrement et en petites quantités : votre estomac ne peut absorber que 75 cl de liquides par heure. La bonne stratégie est de boire en petites quantités toutes les 10 ou 15 minutes.

Enfin, hydratez-vous après l'effort pour compenser les pertes. Il faut boire dès l'arrêt de l'activité, puis de nouveau à intervalles réguliers pendant plusieurs heures. Cela favorisera ainsi l'élimination des déchets acides générés par le muscle et vous réhydraterez l'ensemble des tissus. Que des bénéfices !

Hydratation et sport : La bonne boisson

Votre boisson doit être fraîche, sans être trop froide (aux alentours de 15° C). Evitez les boissons gazeuses ou les sodas. Les premières perturbent la digestion, quant aux deuxièmes, ils sont trop fortement sucrés et ne permettent pas une bonne récupération.

 Un seul leitmotiv : de l'eau, rien que de l'eau ! *

 

*Si vous pratiquez une activité physique pendant plus de trois heures pensez aux boissons énergétiques. Une bonne boisson de l'effort doit être composée d'eau, de glucides et de sels minéraux (calcium, sodium, magnésium, etc.), le tout dans une concentration qui respecte l'équilibre du plasma. Une composition qui permet de se réhydrater, de recharger les réserves glucidiques (elles contiennent environ 75 g de glucides par boisson) et de compenser les pertes sudorales en minéraux. Suivez les conseils de dilution. Toutefois, évitez d'en consommer régulièrement.

 

Publié dans La Marche Nordique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article